Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2018

Le n°15 des Cahiers d'histoire du nationalisme consacré à Jean-Pierre Stirbois

Diapositive1 copie.jpg

Il y trente ans,  Jean-Pierre Stirbois disparaissait dans un accident de voiture à Pontchartrain dans les Yvelines. Il revenait à Paris après avoir tenu un ultime meeting à Dreux, la ville où il fut élu en 1983.

Venu de la mouvance solidariste, il adhéra en 1977 au Front national de Jean-Marie Le Pen. Très vite, il en est devenu le secrétaire général. 

C'est lui qui élabora la stratégie consistant à concentrer les efforts militants sur quelques villes, comme ce fut le cas à Dreux, afin d'obtenir des résultats conséquents permettant l'émergeance du mouvement au niveau national. En 1983, ce fut le coup de tonnerre de Dreux et, quelques mois plus tard, la percée historique aux élections européennes de juin 1984.

C'est pour rappeler le rôle primordial qui fut le sien dans l'histoire de notre famille politique, et aussi dans celle de notre pays, que nous avons tenu à lui consacrer ce nouveau numéro, le quinzième, des Cahiers d'Histoire du nationalisme.

Contributions de : Francis Bergeron, Franck Buleux, Françoise Monestier, Philippe Randa, Massimo Magliaro, Jean-François Touzé, Roland Hélie...

Jean-Pierre Stirbois, de l'engagement solidariste à la percée du Front national, Les Cahiers d'Histoire du nationalisme n°15, Synthèse nationale, 180 pages, 20 €.

Sortie, début décembre 2018

Le commander dès maintenant cliquez ici

LA CRISE DE JUPITER, LE NOUVEL ALBUM D'IGNACE

2018 10 IGANCE COUV.jpg

Après le succés d'Apocalypse Flamby, paru en 2016, quelques mois avant la Présidentille, voici les 3 derniers mois de Hollande et les 15 premiers du règne de Jupiter croqués par le dessinateur taquin de TV Libertés et de Media presse info, notre ami Ignace. Un album à mettre entre toutes les mains...

La crise de Jupiter, album d'Ignace, 180 pages, plus de 1000 dessins, album 21 x 29,7, 24 € + 4 € de port

Parution novembre 2018

Le commander cliquez ici

Pour la troisième voie solidariste, Georges Feltin-Tracol

2018 09 GFT COUV 1 .jpg

Au début du XXIesiècle, dans une France à la fois bloquée par des syndicats officiels minoritaires, défigurée par de hauts-fonctionnaires bureaucrates et soumise aux injonctions voraces des firmes transnationales, la question sociale reste d’une brûlante actualité et se découvre complémentaire avec l’enjeu écologique et l’impératif identitaire.

Pendant qu’un étatisme collectivisant gaspille les ressources nationales et les offre aux oligarchies cosmopolites, les prescripteurs d’opinion valorisent toujours l’horreur libérale et célèbrent un étatisme néo-libéral largement intrusif dans la vie privée des habitants.

Georges Feltin-Tracol récuse autant le mirage collectiviste que le remède étatiste et les illusions libérales. Il propose au contraire de renouer avec la vieille tradition française de la troisième voie. Celle-ci se présente sous différentes facettes (le gaullisme de gauche, les solidarismes, l’approche socio-économique du frontisme à certains moments de son histoire, etc.). 

À la fois ouvrage d’histoire des idées politiques contemporaines et approche raisonnée de certaines solutions d’ordre coopératif, Pour une troisième voie solidaristeremet à l’honneur des réflexions économiques et sociales plus que jamais anticonformistes.

Table des matières :

Quelle troisième voie pour le XXIesiècle ?

Saluons le Bastion social de Lyon !

Que fleurissent mille Bastions sociaux !

Quand le socialisme n’était pas la gauche

Sur le socialisme européen de Jean Mabire

Positions tercéristes entre marxisme et libéralisme

Socialisme, libéralisme ou troisième voie ?

La troisième voie selon Bruno Mégret

L’entreprise au-delà des ruines

Qu’est-ce que le solidarisme ?

Aux sources russes du solidarisme

Le grand retour du solidarisme

Notes sur le gaullisme de gauche

L’ergonisme de Jacob Sher

L'AUTEUR :

Collaborateur à la revue Synthèse nationale, aux Cahiers d’histoire du nationalisme et au magazine nationaliste-révolutionnaire Réfléchir & Agir, Georges Feltin-Tracol dirige aussi le site Europe Maxima. Ses plus récents ouvrages sont Éléments pour une pensée extrême(Le Lore, 2016), L’Europe, pas le monde(Le Lore, 2017) et Elementos para un pensamiento extremo (Fides, 2018).

Le commander cliquez ici